Priv.ly : solution libre pour contrôler ses données publiées et échangées sur les réseaux sociaux

Jeudi 26 avril 2012, par auteur Tony S // Usages et pratiques

Un article de jean luc Raymond repris du site Net Public de la Délégation aux usages de l’internet Un article sous licence creative commons by nc sa publié le 16 aout 2010

Peut-on avoir le contrôle sur le contenu partagé sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google Plus…) ? En acceptant les conditions générales d’utilisation de ces outils en ligne, on donne également le droit à ces entreprises de faire « ce qu’elles veulent » avec les données fournies : textes, photos, vidéos, échanges, appréciations, catégorisations, étiquetage… Un nouveau service gratuit Priv.ly disponible sous la forme d’une extension Firefox et d’une extension Google Chrome à installer sur sa machine, rend impossible pour d’autres de contrôler les données de l’utilisateur mises à disposition en ligne.

L’internaute / mobinaute maître de ses données et de ses partages

En installant l’extension Priv.ly, l’internaute est en mesure de conserver son contenu. Les personnes ne possédant pas l’extension installée visualisent un simple lien qui les renvoie vers le message, la photo ou la vidéo concernée. Les internautes ayant installé l’extension voient ce contenu directement sur la page du réseau social où celui-ci a été lié. Concrètement, Priv.ly extrait ce contenu pour en faire un lien vers ses serveurs. Aussi, chaque contenu échangé sur les réseaux sociaux n’est qu’un simple lien. Cette extension permet de ne pas fournir de données aux services en ligne ; autrement dit de ne pas leur offrir la possibilité de les exploiter à des fins commerciales (publicité…).

Priv.ly donne la possibilité à l’internaute de partager, poster, tweeter, échanger par messagerie instantanée sur un site ou service hôte en accordant ou révoquant l’accès à ce contenu et en réservant la propriété du contenu à son créateur. Le service précise qu’il ne vend pas et n’utilise pas les données et qu’il ne les délivre pas non plus à des entreprises tierces. Priv.ly : un projet libre

Priv.ly est un service open source (libre) à but non lucratif qui souhaite devenir un protocole (et non pas un nouveau réseau social) avec à terme, une API ouverte qui permettra d’héberger ses données là où l’utilisateur internaute le souhaite (cf. des informations précises sur le projet Priv.ly à cette adresse). Actuellement en bêta, l’accès à Priv.ly fonctionne sur invitation. Les donateurs, développeurs et testeurs peuvent d’ores et déjà utiliser la solution.

Priv.ly a cependant une limite : les données sont bien hébergées sur ses serveurs et rien ne dit que cet outil ne formalise pas une nouvelle exploitation de ces mêmes données. Mais le concept s’avère séduisant : des contenus produits pour les réseaux sociaux peuvent être externalisés et rendre à l’utilisateur quelque peu la maîtrise de ce qu’il souhaite partager.

info ps

©©a-brest, article sous licence creative common